top of page

Éliot Grondin remporte une cinquième médaille d'or et s’approche du globe de cristal

Chaque épreuve individuelle en Coupe du monde de snowboard cross s’est conclue avec Éliot Grondin sur le podium cette saison. Celle de Cortina d’Ampezzo n’a pas fait exception, voyant le planchiste de Sainte-Marie remporter sa cinquième médaille d’or, samedi, sur une piste qui a eu du mal à tenir le coup jusqu’à la fin.

(Crédit photo: FIS / Giovanni Zenoni)


Victorieux à ses quatre courses disputées en soirée, Grondin a décroché une huitième médaille de suite cette saison. Le simple fait que cet arrêt ait bel et bien eu lieu en Italie a impressionné le Québécois vu la pluie, le manque de neige et les chaudes températures.


« À l’arrivée, c’était détruit. La partie la plus épeurante du parcours était d’arriver en bas, a indiqué Éliot Grondin en visioconférence. Plus ça avançait, plus c’était dur. Après la ligne droite, jusqu’à l’arrivée, c’était de la soupe. Il n’y avait rien qui se tenait. »


En plus de ses cinq premières places, Éliot Grondin compte une médaille de bronze et deux médailles d’argent cette année, ce qui le place confortablement en tête du classement général. C’est le moins que l’on puisse dire.


Son plus proche poursuivant, l’Autrichien Alessandro Haemmerle, accuse un retard de 378 points. Avec quatre Coupes du monde à disputer, le globe de cristal est pratiquement assuré pour le Beauceron, qui ne compte pas mettre les freins pour autant.


« Toutes les histoires du globe et les discussions autour de ça, j’ai décroché, a lancé Éliot Grondin. Je n’y pense plus. Les chances que je l’aille sont très bonnes, mais au bout de la ligne, je ne peux pas m’asseoir sur le succès que j’ai eu en début de saison. »


Si tout se déroule comme prévu, deux étapes auront lieu en Autriche, la fin de semaine prochaine, puis deux autres au Mont-Sainte-Anne, du 22 au 24 mars.


Comments


bottom of page