Les Dragons perdent un duel serré

Les Dragons ont perdu par la marque de 28-24, contre les Patriotes de l’École secondaire Saint-Stanislas, le vendredi 21 octobre à Saint-Jérôme.


Jacob Quirion capte une passe de touché en milieu de premier quart pour donner l’avance aux Beaucerons. Le converti est cependant raté, comme les trois autres que tenteront les Dragons en cours de match, de même qu’un placement, des points qui leur auraient permis de l’emporter. Les Patriotes inscriront pour leur part deux touchés avant la fin du premier quart, puis aucun point n’est marqué au deuxième.

Les deux équipes s’échangeront des touchés en deuxième demie, donc les deux de Gabriel Leclerc et celui de Mathieu Côté chez les Dragons. Une interception est refusée aux Dragons vers la fin du match en raison d’une pénalité, ce qui élimine à toutes fins pratiques les chances des Dragons de l’emporter. Ces derniers s’inclinent par la marque de 28-24 et terminent la saison régulière avec une fiche de 2-6.

L’attaque a tout de même connu probablement son meilleur match de la saison, avec des gains aériens de 297 verges et au sol de 220 verges. En défensive, signalons les performances de Félix-Antoine Thibault (6,5 plaqués dont 1 pour perte), Jacob Dutil (5 plaqués dont 1 pour perte et une passe rabattue) et Émile Paradis (5,5 plaqués dont 3 pour perte).

L’entraîneur-chef Carl Dallaire trouvait cette défaite difficile à avaler : « Si nous avions réussi nos convertis et notre placement, nous aurions gagné 31-28. Avec un total de 517 verges à l’offensive, nous devons terminer avec plus de points que ça. Défensivement, le long touché de l’adversaire sur le premier jeu a mis tout le monde sur les talons. La bonne nouvelle, c’est que nous retournerons chez eux en séries éliminatoires cette semaine, pour leur montrer que nous sommes meilleurs qu’eux! »

Effectivement, le classement général final fait en sorte que les Dragons visiteront pour la deuxième semaine consécutive ces mêmes Patriotes de l’École secondaire Saint-Stanislas, à Saint-Jérôme. Le jour et l’heure du match restaient à déterminer au moment de rédiger ces lignes.

– 30 –


Source : Frédéric Poulin

Responsable des communications

Dragons de la Polyvalente de Saint-Georges


Photo : Caroline Hebert

9 vues0 commentaire