top of page

Une médaille de bronze insatisfaisante pour Éliot Grondin

Éliot Grondin est monté sur la troisième marche du podium de la Coupe du monde de snowboard cross présentée en Italie.

(Crédit photo: Pier Marco Tacca / Pentaphoto - Grondin à la droite)


Le planchiste beauceron ne s’en cache pas : il a de grandes ambitions pour la saison 2023-2024, si bien qu’il lui est ardu de se contenter d’une troisième place comme ce fut le cas au terme d’une finale disputée sur le parcours de Breuil-Cervinia.


« Je suis content, mais pas satisfait », a laissé tomber Grondin quelques heures après la finale.


La finale s’est d’ailleurs déroulée à l’image de la photo d’arrivée, où des centimètres ont fait la différence pour déterminer le top-3 de ce départ à six concurrents.


« Mon objectif était de survivre ! a lancé le médaillé de bronze en riant. Ça faisait très longtemps qu’on n’avait pas coursé à six en Coupe du monde et je dirais que le parcours n’était pas tout à fait adéquat pour ça. »


Si le tout a eu pour effet de provoquer quelques chutes, Grondin, lui, est demeuré en confiance. Il a d’abord survolé les qualifications vendredi, puis il a fait son chemin jusqu’en grande finale 24 heures plus tard.


Il est alors parvenu à se hisser parmi le trio de tête dès les premiers instants de la course, mais il n’a pu effectuer de manœuvre pour revenir sur Haemmerle qui a mené d’un bout à l’autre pour remporter la 16e Coupe du monde de sa carrière.


« Le niveau était très relevé dans mes deux dernières courses et c’était difficile de prédire les choses avec six planchistes sur le parcours. Si tu n’étais pas premier, tu ne pouvais pas choisir où aller et il fallait réagir selon ce qui se passait autour », a expliqué Grondin, qui récolte le 11e podium de sa carrière en Coupe du monde.


Celui-ci s’en voulait d’ailleurs pour une légère faute commise dans le quatrième virage et qui, selon lui, a eu un impact direct sur l’issue de la course. « J’ai juste choisi le mauvais côté, a-t-il analysé. Il y a eu de petites erreurs comme ça, mais on ne saura jamais si ça m’a coûté la victoire. »


En route vers le sommet


Médaillé d’or en France en ouverture de la saison il y a deux semaines, Éliot Grondin se retrouve au cœur d’une chaude lutte avec Haemmerle, entre autres, au classement général de la discipline. Pour l’heure, le natif de Sainte-Marie accuse 20 points de retard sur son rival, premier avec un cumulatif de 180,00.


« Il y a une belle bataille à prévoir, c’est certain ! » a mentionné celui qui fera l’impasse sur l’épreuve mixte par équipe prévue dimanche.

Par précaution, il se retrouvera plutôt en bordure du parcours pour encourager ses coéquipiers, avec qui il rentrera au pays en début de semaine.


Il profitera ensuite d’une pause pour la période des fêtes, avant de reprendre l’entraînement en vue des six Coupes du monde restantes au calendrier, à commencer par celle de Saint-Moritz, qui aura lieu en Suisse les 25 et 26 janvier prochains.


« Ça fera du bien de revenir à la maison et de se reposer un peu. Il y a beaucoup de positif à retirer de ce premier bloc de la saison, surtout si je compare avec l’année dernière où je n’avais même pas passé les quarts de finale en Italie. La préparation est bonne et on va tout faire pour continuer sur la même voie en janvier », a-t-il conclu.


bottom of page